Analyse
Obligations KPN : vendre ou conserver ? il y a 16 ans - lundi 2 juillet 2001

OBLIGATIONS KPN : VENDRE OU CONSERVER ?

J'ai acheté l'an dernier des obligations émises par l'entreprise de télécommunications néerlandaise KPN. Elles sont libellées en euro et l'emprunt court jusqu'en 2005. Le coupon est certes élevé (6,25 %), mais connaissant les difficultés actuelles rencontrées dans le secteur des télécoms, ai-je intérêt à les revendre ou puis-je les conserver sans problèmes ?

Le poids de la dette

Il est vrai qu'en quelques mois, la situation s'est sérieusement dégradée pour les entreprises de télécommunications. Les montants faramineux déboursés pour obtenir les licences UMTS (téléphonie mobile de troisième génération) ont contribué à un endettement colossal pour ces entreprises. KPN n'est pas en reste avec une dette évaluée à près de mille milliards de francs belges ! Pour se financer, l'entreprise a notamment émis en octobre dernier un emprunt aux conditions alléchantes puisqu'il proposait un rendement de 6,29 %. C'était à l'époque le prix à payer pour attirer l'investisseur. Mais depuis, les doutes croissants sur la capacité de KPN à pouvoir faire face à ses engagements ont rendu les investisseurs encore plus exigeants. Aussi ne sont-ils plus disposés à acquérir l'obligation existante qu'à un prix moindre, afin de compenser le risque.

Vendre ou conserver jusqu'à l'échéance ?

Le cours de l'obligation se situe actuellement aux alentours de 975 euros, contre 998 euros lors de son lancement. Vous subirez donc une légère perte si vous vendez aujourd'hui. Par contre, si vous attendez jusqu'à l'échéance, vous récupérerez 100 % du prix de l'obligation, soit 1 000 euros…, mais vous resterez entretemps exposé au risque de défaut de l'émetteur. Nous estimons toutefois que ce risque est limité. KPN a en effet pris conscience de l'énormité de sa dette et tente par tous les moyens de la réduire (vente de certains actifs, rapprochements en vue). Inutile donc de vous inquiéter outre mesure pour l'instant.

Que faire ?

· Si les obligations KPN représentent une grosse partie de votre portefeuille obligataire, vendez-en une partie. Vous subirez une légère perte, mais vous diminuerez aussi le risque de votre portefeuille.
· Si par contre, vous n'en possédez qu'à titre de diversification (pour un pourcentage limité de votre portefeuille seulement), vous pouvez les conserver. Il n'est pas exclu que leur cours baisse encore, mais cela n'a aucune influence sur le prix de remboursement à l'échéance, à moins évidemment que KPN tombe en faillite, auquel cas vous ne récupéreriez que ce qui a pu être récupéré par le curateur et, dans le pire des cas, rien. Les pourparlers actuels de rapprochement avec Belgacom éloignent toutefois cette éventualité.

COURS DE L'ACTION KPN
(en euro)

L'endettement colossal de KPN a contribué à l'effondrement du cours de l'action et soulève des doutes quant à la capacité de l'entreprise à faire face à ses engagements en matière d'obligations. Selon nous, il est inutile de vous inquiéter outre mesure pour l'instant.

Partagez cet article