Analyse
SAP il y a 16 ans - lundi 23 juillet 2001

SAP: résultats trimestriels meilleurs que prévu

L'allemand SAP (155,1 EUR), n°1 mondial des logiciels de gestion d'entreprise, a annoncé pour le troisième trimestre consécutif un bénéfice supérieur aux attentes : 0,66 EUR par action (+78 %), soit 1,03 EUR au total pour le 1er semestre. Le groupe, qui a réorienté dernièrement son activité de base (logiciels de gestion) vers l'e-business (logiciels qui gèrent les relations avec les clients et les fournisseurs ainsi que d'autres applications de l'entreprise via l'Internet), a bénéficié surtout de son importante base de clientèle qui, en cette période de ralentissement économique, a cherché à améliorer ses anciennes infrastructures déjà installées par SAP plutôt que de les renouveler complètement en faisant appel à un concurrent. En outre, SAP semble gagner des parts de marché aux USA, le marché de l'e-business le plus important au monde : ses ventes y ont progressé de 6 % au 2e trimestre, il y est devenu n°1 mondial sur le marché du "supply chain management" (SCM; gestion de la chaîne d'approvisionnement), aux dépens de l'américain I2 Technologies, et ses ventes sur le marché très concurrentiel de la gestion de la relation client (CRM) ont progressé de 55 %. SAP continue donc à échapper au ralentissement économique qui a frappé de plein fouet ses concurrents américains comme Oracle, Siebel ou I2, lesquels ont tous révisé leurs prévisions de résultats à la baisse. Néanmoins, après le récent "profit warning" du géant européen des services informatiques Cap Gemini, nous restons prudents sur les perspectives du secteur en Europe pour le prochain semestre. Le groupe, déjà leader sur le marché des logiciels de gestion, est en passe de le devenir aussi sur le marché des logiciels pour l'e-business, qui reste très prometteur. Même si des incertitudes conjoncturelles subsistent à court terme, les perspectives sont bonnes à long terme. Mais l'action est trop chère pour acheter. Conserver.

SAP (en EUR)

Malgré la crise, SAP continue à réaliser de bons résultats. Mais l'action est trop chère pour acheter. Conserver.

Partagez cet article