Analyse
Creyf's il y a 16 ans - lundi 24 septembre 2001

CREYF'S - Exagérément pénalisée

Le groupe d'intérim Creyf's (12,70 EUR) a augmenté son chiffre d'affaires de 20,2 % (4 % hors acquisitions) au 1er semestre. Ceci grâce aux activités aux Pays-Bas (39 % du chiffre d'affaires), très rentables, qui ont progressé de 22 % alors que le marché reculait de 3 %. En Belgique (21,3 %) le chiffre d'affaires a reculé de 3,5 %, ce qui est moins bien que le marché (- 1 %), et en France il n'a augmenté que de 1 %, contre + 4 % pour le marché. Le bénéfice du groupe a progressé de 15,6 % au 1er semestre. Les marges se sont légèrement accrues grâce au poids des services spécialisés (31 % du chiffre d'affaires et 55,5 % du bénéfice opérationnel), segment plus rentable et moins sensible à la conjoncture que l'intérim généraliste. En outre, le groupe a bénéficié d'un taux d'imposition moins élevé. Vu l'ampleur du ralentissement économique, Creyf's ne s'attend pas à une reprise dans l'intérim généraliste avant le printemps 2002 au plus tôt. Le groupe parviendra à clôturer 2001 avec un bénéfice en hausse grâce à ses services spécialisés, mais selon nous sa croissance bénéficiaire sera moins élevée que prévu. Nous abaissons notre prévision de 2,09 à 1,94 EUR par action (+ 5,5 % par rapport à l'an dernier). Entre-temps, Creyf's entend poursuivre sa stratégie dynamique d'acquisitions, e.a. dans les technologies de l'information et l'ingénierie. Dans l'intérim généraliste, il mise sur une expansion en Allemagne, en Italie et en France. Le cours a chuté, entraîné par les autres grands acteurs du secteur, plus exposés au marché américain ou plus dépendants de l'intérim généraliste. Selon nous, dans le cas de Creyf's le recul est exagéré. Vous pouvez acheter cette action correctement évaluée pour le long terme.

CREYF'S (en EUR)

La chute du cours provoquée par l'assombrissement de la conjoncture nous semble exagérée. Conserver.

Partagez cet article