Analyse
Oxford Glycosciences il y a 16 ans - mardi 9 octobre 2001

OXFORD GLYCOSCIENCES - le potentiel de marché de la Vevesca et les réserves de trésorerie ont de quoi séduire

· Biotechnologie
· Londres
· 562,50 pence

Le n°1 britannique de la protéomique, Oxford Glycosciences (OGS), a annoncé pour son 1er semestre une détérioration de sa perte opérationnelle de 65 % à 14,2 millions GBP contre 8,6 millions GBP pour la même période l’an dernier et ce, malgré une progression de 93 % de son chiffre d’affaires à 8,7 millions GBP. Cette croissance a principalement été soutenue par la vente des droits de marketing ainsi que de la licence d’utilisation de son logiciel d’analyse des données à Confirmant, la filiale commune « 50-50 » créée avec l’équipementier télécoms Marconi (E-R 88 ). Compte tenu de ces résultats, OGS, qui a intensifié ses efforts de développement de médicaments pour compte propre au détriment de l’identification de molécules pour compte de tiers, devra prouver qu’il détient des produits suffisamment prometteurs pour lui permettre d’atteindre une rentabilité durable. En effet, hormis la Vevesca, les différentes molécules développées par OGS n’en sont encore qu’à des stades de développement peu avancés, ce qui a pour effet de creuser sans cesse l’écart entre les revenus attendus de la Vevesca et ceux d’un second médicament, relais de croissance indispensable pour la société. Fort d’une trésorerie confortable de 3,9 GBP par action, OGS entend bien remédier au problème et envisage d’acquérir dès 2002 de nouvelles molécules se trouvant d’ores et déjà à des stades de développement clinique avancés. Reste toutefois à savoir si ces fonds seront utilisés à bon escient.

Notons enfin qu’OGS a dissipé les craintes qui pesaient sur la Vevesca, son médicament vedette destiné à traiter la maladie de Gaucher, en publiant une étude récente exposée lors d’un congrès aux Pays Bas et qui tend à démontrer l’efficacité thérapeutique de la Vevesca. Les résultats de cette étude devraient aider OGS à obtenir l’autorisation de commercialisation de la Vevesca aux USA et l’enjeu est de taille lorsque l’on sait que la commercialisation de la Vevesca, prévue pour mi-2002, devrait conduire OGS vers la rentabilité.

La Vevesca, qui présente un potentiel de marché énorme estimé à 104 millions USD en 2005, devrait être commercialisée dans moins d’un an maintenant. Les réserves de trésorerie devraient de plus permettre à OGS de garnir son « pipeline ». Compte tenu de la faible valorisation du titre, nous pensons que le jeu en vaut la chandelle. ACHETEZ.

 

EVOLUTION D’OGS EN PENCE

Partagez cet article