Analyse
Schneider il y a 16 ans - lundi 15 octobre 2001

SCHNEIDER - Fusion avec Legrand rompue

A la surprise générale, la Commission européenne s'oppose à la fusion de Schneider (43,11 EUR) avec Legrand, dont il détient 98 %, pour constitution de position dominante dans le matériel de basse tension en France et en Italie. Ayant misé sur les synergies de la fusion, Schneider voit sa position affaiblie tant sur le plan financier que sur le plan psychologique. La direction n'a pas encore décidé de la stratégie à suivre (vente de Legrand en bloc ou en morceaux, réintroduction en Bourse,…). Au stade actuel, la sortie de Legrand aurait un effet négatif sur les résultats de Schneider pour ± 20 %. Nous abaissons nos estimations bénéficiaires de 3,2 à 2,56 EUR par action pour 2001 et de 3,8 à 2,8 EUR pour 2002. En rachetant Legrand sans attendre la décision de la Commission, Schneider jouait gros. Et il a perdu. Difficile de savoir ce qui se passera maintenant. Ce qui est certain, c'est que son affaiblissement fait de Schneider une belle proie. En attendant, par prudence, nous n'achèterions pas cette action correctement évaluée. Conserver.

SCHNEIDER / LEGRAND

L'échec de la fusion a précipité la chute de Schneider (gras; base 100) et de Legrand. Conserver Schneider.

Partagez cet article