Analyse
Valeurs technologiques : quoi de neuf ? il y a 16 ans - lundi 22 octobre 2001

VALEURS TECHNOLOGIQUES : QUOI DE NEUF ?

Ces derniers mois, nous avons décidé de vendre certaines valeurs technologiques, à savoir Philips, Intel, IBM, Marconi et SAP. Deux raisons justifiaient notre choix : une activité très sensible à la conjoncture et un prix jugé excessif vu les risques d'une nouvelle dégradation de l'économie mondiale. Aujourd'hui, nous faisons le point sur la situation après la publication des résultats trimestriels de ces sociétés.

Restez à l'écart

Globalement, ces résultats ont été en ligne avec nos attentes : tous s'inscrivent en forte baisse avec, en exergue, la chute de 90 % des bénéfices de Intel. Par ailleurs, après les terribles attentats du 11 septembre, les dirigeants font preuve dans l'ensemble de prudence pour l'avenir. Certes, Philips (23,93 EUR) prévoit un 4ème trimestre légèrement meilleur que le 3ème suite à une hausse des commandes de sa division semi-conducteurs. Son management a toutefois averti que la hausse était en partie saisonnière et que ses prévisions restaient inférieures de 40 % aux commandes enregistrées durant la période correspondante en 2000. Intel (24,15 USD), pour sa part, souffre d'une réduction considérable de sa rentabilité du fait d'une guerre des prix avec son concurrent AMD et d'une diversification vers les réseaux qui ne porte pas encore ses fruits, loin de là. Dans le secteur des services informatiques, le relatif optimisme d'IBM (102,65 USD), qui espère renouer avec une croissance bénéficiaire au 4ème trimestre grâce au redressement de son activité micro-électronique (semi-conducteurs de haut de gamme) et à la continuité des bonnes performances de ses divisions Services Informatiques et Logiciels, nous paraît un peu exagéré. En effet, les propos pessimistes de certains fabricants de semi-conducteurs, mais surtout la détérioration des perspectives des principaux éditeurs de logiciels (Siebel et SAP), nous incitent à la prudence. Si vous avez lu notre revue la semaine passée, vous n'avez pas été surpris par le profit warning du numéro 1 mondial des éditeurs de logiciels de gestion, l'allemand SAP (110,90 EUR). Celui-ci a réduit de 25 % son objectif de croissance du chiffre d'affaires pour l'année 2001, alors qu'il y a moins d'un mois, il avait déclaré être à l'aise avec ses prévisions. Cet avertissement a quelque peu discrédité le management. Du côté des équipements télécoms, Marconi (32 pence) a enfin réussi à afficher des résultats semestriels en ligne avec ses prévisions après deux profits warning successifs. Mais les perspectives mitigées du numéro 1 du secteur, Nortel, et de l'américain Corning nous confortent dans l'idée qu'il vaut mieux éviter cette valeur. Selon nous, celle-ci risque de ne pas résister à une nouvelle dégradation de la conjoncture, qui pourrait la mener à la faillite. 

EVOLUTION DU COURS DE PHILIPS
(en euro)

Fin juillet 2001, le ralentissement économique et les faiblesses préoccupantes de Philips nous avaient incité à vendre l'action. Aujourd'hui, même si le management prévoit une amélioration pour le quatrième trimestre, l'action Philips reste très risquée. N'achetez pas.

EVOLUTION DU COURS DE SAP
(en euro)

Alors qu'il s'était jusqu'à présent montré optimiste, l'allemand SAP a dû déchanter et revoir, comme nous nous y attendions, ses prévisions à la baisse. Le cours a d'ailleurs fortement baissé depuis notre conseil de vente.


Globalement, nous vous conseillons de rester à l'écart de ces cinq valeurs, jugées trop chères.

 

Partagez cet article