Analyse
Creyf's il y a 15 ans - lundi 5 novembre 2001

CREYF'S -  contre-coup du 11 septembre + diminution des perspectives de gain pour 2002.

Creyf's (14,5 EUR) souffre depuis début octobre du ralentissement du marché de l'intérim. Le marché belge (21,3 % du chiffre d'affaires), déjà en baisse de 3,5 % en septembre, devrait s'inscrire en recul de 6 à 10 % en octobre, tandis qu'aux Pays-Bas (39 %) sa croissance s'est stoppée net et qu'en France (28 %), pays particulièrement touché, la chute devrait atteindre 15 %. Si c'est naturellement le travail généraliste (70 % du chiffre d'affaires du groupe) qui est le plus touché, les services spécialisés n'échappent pas au ralentissement. Le néerlandais Content, acquis en 1999, voit son chiffre d'affaires reculer depuis 2 mois, et étant donné sa clientèle composée surtout de multinationales, la situation ne devrait pas s'améliorer dans les mois à venir. Par ailleurs, si les activités engineering & projects (6 %) semblent relativement protégées du fait de quelques gros contrats avec l'Etat hollandais, la branche IT (4 %) n'est pas à l'abri de reports de projets de la part de ses clients. Ceci est d'ailleurs illustré par le recul des activités de Bureau van Dijk (BvD-CS; 16 EUR), dont Creyf's détient 94,14 % et qui restera coté afin de servir de monnaie d'échange pour de futures acquisitions dans le domaine IT, après celle du français Infopole, actif dans les formations SAP. Vendez (en fixant une limite) vos BvD-CS si vous en avez encore. Nous tablons pour Creyf's sur un bénéfice par action stable en 2001, à 1,84 EUR. Pour 2002, compte tenu du recul attendu de la conjoncture, nous abaissons nos prévisions de 2,07 à 1,77 EUR. Action correctement évaluée et bonnes perspectives à long terme. Acheter.

CREYF'S (en EUR)

Si Creyf's n'est pas épargné par le recul conjoncturel, la chute du cours est exagérée selon nous. Acheter.

Partagez cet article