Analyse
Heineken il y a 16 ans - lundi 17 décembre 2001

HEINEKEN - Une nouvelle acquisition quand ?

Si les résultats semestriels 2001 du brasseur néerlandais Heineken (40 EUR), publiés en septembre dernier, étaient bons (chiffre d'affaires + 14 %, bénéfice opérationnel + 25 %), la stratégie de développement du groupe pose question. Heineken n'a réalisé aucune acquisition importante depuis 2 ans, alors que le marché de la bière est en pleine concentration. Privilégier l'amélioration des marges uniquement par la croissance interne pourrait coûter cher au groupe. A terme, il perdrait sa 2e place mondiale et d'un point de vue boursier sa prime de leader (ce qui ferait baisser le cours). Heureusement, les cibles potentielles sont encore nombreuses, et le faible endettement de Heineken lui donne la possibilité d'éventuellement faire l'une ou l'autre acquisition. Carling est une piste, mais Interbrew sera-t-il prêt à vendre la 1ère bière britannique à son rival direct même au prix fort ? Une autre possibilité serait le rachat des 85 % non encore détenus du 2e brasseur brésilien, Kaiser, pour lesquels il bénéficie d'un droit de préférence. Dans l'espoir d'une prochaine acquisition importante qui permette au groupe d'obtenir de nouveaux pôles de croissance, conservez cette action chère.

HEINEKEN (en EUR)

Dans l'espoir d'une prochaine acquisition importante qui stimulerait la croissance du groupe, conserver.

Partagez cet article