Analyse
Innogenetics il y a 16 ans - mardi 18 décembre 2001

INNOGENETICS - seules de bonnes nouvelles sur le vaccin contre l’hépatite C pourraient relancer le cours

· Biotechnologie

· Nasdaq Europe

· 17,40 EUR

Le 3e trimestre d’Innogenetics, spécialiste belge des diagnostics, ne se distingue guère du précédent. Si le chiffre d’affaires a progressé de 13,5 % à 10,6 millions EUR par rapport au 3e trimestre 2000, les ventes de kits de diagnostic n’ont quant à elles progressé que de 5 % sur la même période et perdu 11 % par rapport au 2trimestre 2001. Le 3trimestre est certes traditionnellement plus faible pour Innogenetics mais il faut aussi souligner que depuis son accord de distribution avec Bayer, Innogenetics verse à ce dernier un pourcentage du prix sur les ventes qui transitent par son réseau de distribution, une rétrocession qui pèse bien évidemment sur le chiffre d’affaires. Tout cela souligne une fois encore l’incapacité pour Innogenetics de connaître une croissance durable à l’aide des seuls kits de diagnostic. Nous attendons donc avec impatience les résultats de la phase IIa des tests cliniques actuellement menés sur le vaccin contre l’hépatite C et qui devraient être publiés au 1er trimestre 2002. Innogenetics est d’ores et déjà à la recherche d’un partenaire pour supporter les lourdes charges liées à la dernière phase des tests. Nous ne sommes pas non plus tout à fait convaincus de la pertinence de la nouvelle molécule destinée au traitement du choc septique. Quand on sait qu’un acteur de taille comme Eli Lilly vient d’obtenir l’accord de commercialisation des autorités sanitaires américaines pour le Xigris, seul médicament capable de lutter contre la forme grave de la septicémie, nous sommes en droit de nous interroger sur la pertinence du développement d’un médicament dans ce domaine dans la mesure où celui-ci ne pourra, dans le meilleur des cas, être commercialisé qu’à partir de 2007.

La progression des ventes de kits de diagnostic reste faible et ne permettra en aucun cas d’assurer la croissance d’Innogenetics. De plus, ses autres produits potentiels se trouvent encore à un stade de développement relativement peu avancé. Seules des nouvelles encourageantes concernant le vaccin contre l’hépatite C pourraient relancer le cours. En attendant, CONSERVEZ.

 

Partagez cet article