Analyse
CMB il y a 15 ans - lundi 28 janvier 2002

CMB - Résultats 2001

Malgré un très bon 1er semestre, le bénéfice par action du transporteur maritime CMB (53,25 EUR) a reculé de 43 % en 2001 (- 38 % hors éléments exceptionnels). En cause, les pertes des filiales Bocimar (vrac sec), qui a souffert de la forte baisse du prix du fret, et Naviga (assurances), qui a dû procéder à des réductions de valeurs sur son portefeuille. Les autres divisions se sont globalement bien portées. Grâce aux très bonnes performances du 1er semestre, le bénéfice d'Euronav (transport pétrolier) a augmenté de 27 %, et ce malgré les prix bas du fret (maintenant sous le seuil de rentabilité), tandis que celui d'Exmar (transport de gaz) a progressé de 35 % (y compris quelques plus-values). La filiale Hessenatie enfin, dont les résultats avaient été faibles en 2000, a doublé son bénéfice, e.a. grâce aux premières synergies dues à la fusion avec Noord Natie. Dans les semaines qui viennent, une partie de la nouvelle entité HNN sera vendue, et CMB engrangera dans un premier temps sur cette opération une plus-value de ± 13,15 EUR par action. Compte non tenu de cet élément, nous tablons pour 2002 sur un bénéfice par action de 2 EUR maximum, contre 11,05 EUR en 2001. Si Exmar devrait trouver sans trop de problèmes un remplaçant pour le méthanier qui sera livré cet été au cas où le courtier en énergie Enron, qui devait l'affréter, ne pouvait pas honorer ses engagements, Bocimar et Euronav risquent du fait de la faiblesse de la conjoncture d'opérer encore un bon moment sous leur seuil de rentabilité. L'action est bon marché, d'autant plus que la plus-value sur HNN pourrait donner lieu à la distribution en 2003 d'un nouveau dividende élevé. Mais dans la perspective d'un 1er semestre 2002 en perte et vu les incertitudes conjoncturelles, nous n'achèterions pas.

CMB (en EUR)

Hors plus-values, les résultats 2002 seront médiocres pour le transporteur maritime. N'achetez pas.

Partagez cet article