Analyse
Glaverbel il y a 15 ans - lundi 21 janvier 2002

GLAVERBEL - Asahi Glass n'augmente pas son prix

Comme nous l'avons déjà dit, les 145 EUR par action qu'offre Asahi Glass pour racheter sa filiale Glaverbel (145,40 EUR), détenue à 55 %, est tout juste acceptable et donc pas particulièrement généreuse. Comparé à certains concurrents directs tels que le britannique Pilkington ou le français Saint-Gobain, Glaverbel est en effet bon marché à ce prix-là. Selon nous, un prix de 180 EUR par action aurait mieux reflété sa valeur réelle. Le management du groupe ainsi que les trois administrateurs indépendants ont d'ailleurs fait savoir à la Commission bancaire et financière (CBF) qu'ils trouvaient le prix offert trop bas. Mais comme il ne s'agit pas ici d'une offre obligatoire, la CBF ne doit pas se prononcer sur le prix, aussi il y a très peu de chances qu'elle désapprouve l'offre. D'autre part, Asahi Glass a clairement laissé entendre qu'il n'augmenterait pas son prix. En outre, s'il ne parvient pas à obtenir 90 % des actions, il peut retirer son offre, ce qui ferait plus que probablement chuter le cours. Et nous n'attendons pas de contre-offre plus élevée, puisque Asahi détient déjà le contrôle de Glaverbel. L'action n'étant plus très éloignée de son sommet historique (149,98 EUR le 8/10/97), nous vous conseillons de vendre en fixant une limite à ± 145 EUR pour prendre votre bénéfice (plus de 50 % si vous avez acheté sur nos conseils en octobre 2001). Vous paierez certes des frais de transaction, mais vous serez sûr de votre rendement. Les audacieux peuvent éventuellement conserver leurs actions jusqu'au moment de l'offre (qui sera sans frais pour l'investisseur), mais ils doivent être conscients du fait que le risque de baisse du cours est plus élevé que le potentiel de hausse.

Partagez cet article