Analyse
Alstom il y a 16 ans - lundi 18 mars 2002

ALSTOM - Plan stratégique triennal

Alstom (15,78 EUR), le spécialiste français des infrastructures dans les secteurs de l'énergie, des transports et de la marine, vient de dévoiler un plan de choc à 3 ans destiné à restaurer la confiance des investisseurs : le management va être renforcé, la rentabilité doit s'améliorer et l'endettement doit être fortement réduit. Concernant le 1er point, Philippe Jaffré, ex-manager de crise du groupe pétrolier Elf, devient conseiller du PDG. Pour augmenter la productivité, le groupe compte s'orienter plus vers les activités à plus fortes marges et réduire ses frais généraux de 10 % par an d'ici à 2005. L'objectif est de relever la marge à 5 % en 2003 et à 6 % en 2005, contre 4 % prévus pour cette année. Enfin, pour ce qui est de la réduction de l'endettement, Alstom envisage des cessions d'actifs non stratégiques ainsi qu'une augmentation de capital en mai. De plus, il n'y aura pas de dividende pour l'exercice qui se clôture le 31/3/2002. Cela permettra de réduire fortement la charge d'endettement d'ici à 2005. La décision d'augmenter le capital plutôt que de céder une activité tout entière (Marine ou Transport) nous a un peu déçus. Ce sera donc aux actionnaires de payer l'assainissement des comptes du groupe. Par ailleurs, les objectifs concernant les marges nous semblent ambitieux vu la conjoncture toujours difficile. Nous tablons sur un bénéfice courant de 0,77 EUR par action pour 2001/02 et de 0,79 EUR pour 2002/03. Notre impression reste néanmoins positive. La direction fait preuve de dynamisme et de transparence, ce qui est nouveau et encourageant. L'action est correctement évaluée. Acheter.

ALSTOM (en EUR)

La baisse du cours est exagérée. Le dynamisme et le souci de transparence de la direction nous rassurent. Acheter.

 

Partagez cet article