Analyse
Lafarge il y a 16 ans - lundi 11 mars 2002

LAFARGE - Résultats 2001

Le fabricant français de ciment et de matériaux de construction Lafarge (102,80 EUR) a annoncé un chiffre d'affaires en hausse de 12,1 % en 2001 (+ 3 % à structure et cours de change inchangés). Toutes les divisions ont contribué à cette progression, hormis la division Toiture. Le bénéfice courant* est de 5,37 EUR par action, inférieur à nos attentes. Du fait de l'augmentation du nombre de titres (augmentation de capital pour l'acquisition de Blue Circle), il est moins élevé qu'en 2000. Les divisions Ciment (44 % du chiffre d'affaires) et Granulats et béton (35 %) ont bien augmenté leur bénéfice opérationnel* (respectivement + 29 % et + 23 %). Par contre, les divisions Toiture (12 %) et Plâtre (8 %) ont vu le leur baisser (respectivement – 35 % et – 85 %), la première du fait de gros problèmes en Allemagne (11 usines y ont été fermées) et la seconde en raison, surtout aux USA, de prix très bas et de coûts de lancement de nouvelles usines. En 2002, Lafarge n'envisage pas d'importante acquisition, mais donne priorité à l'amélioration des performances de Blue Circle (accroissement des marges au niveau de celles de Lafarge). Les synergies générées par cette acquisition se mettront progressivement en place, mais ne sortiront pleinement leurs effets qu'en 2004 (± 1,65 EUR par action). Le groupe entend également améliorer sa situation financière. Les perspectives économiques restent incertaines pour 2002, mais le patron de Lafarge estime qu'en Allemagne le pire est passé et que le marché s'y redressera cette année. Après une année 2001 de transition, l'acquisition de Blue Circle devrait porter ses fruits à partir de cette année. Nous tablons pour 2002 sur un bénéfice par action de 6,65 EUR et pour 2003 sur 6,95 EUR. L'action est correctement évaluée. Conserver.

LAFARGE (en EUR)

Lafarge a bien résisté en 2001 et a de bonnes perspectives, mais l'incertitude conjoncturelle subsiste. Conserver.

 

Partagez cet article