Analyse
Lagardère il y a 15 ans - lundi 25 mars 2002

LAGARDERE - Résultats annuels 2001

Le holding français Lagardère (53,60 EUR), spécialisé dans les médias, a publié pour 2001 un bénéfice de 4,43 EUR par action, compte tenu de la plus-value issue de l'intégration à 100 % de l'activité Airbus dans EADS (dont Lagardère détient 15 %). Hors élément exceptionnel, le bénéfice est selon nos calculs de 2,18 EUR par action, en ligne avec nos attentes. La direction ayant réaffirmé sa volonté de vendre son pôle automobile et envisageant de céder sa participation dans EADS vers fin 2003 afin de financer une acquisition importante dans les médias, le groupe devrait perdre sa structure de holding, qui réduit sa visibilité. Les perspectives du groupe sont bonnes pour les années à venir. D'une part son activité média est bien diversifiée dans la presse écrite et la radio, généralement les premiers à profiter d'une reprise des investissements publicitaires. D'autre part, ses investissements dans la TV payante ont à ce jour été prudents. De plus, sa comptabilité, contrairement à celle d'autres groupes médias, ne semble par renfermer de cadavres. Enfin, le secteur des médias étant actuellement valorisé à des montants nettement moins élevés qu'il y a quelques mois, l'argent perçu de la vente des actifs non stratégiques devrait être réinvesti à bon compte dans les médias. Nous tablons sur un bénéfice courant par action de 2,26 EUR en 2002 et de 2,76 EUR en 2003. Action correctement évaluée. En attendant plus de précisions sur la vente des actifs non stratégiques et sur la prochaine acquisition, conserver.

LAGARDERE (en EUR)

Lagardère a selon nous un profil moins risqué que les autres grands acteurs du secteur des médias. Conserver.

Partagez cet article