Analyse
Nestlé il y a 16 ans - lundi 4 mars 2002

NESTLE - Résultats 2001 meilleurs que prévu

Le bénéfice net de 17,25 CHF par action annoncé pour 2001 par le groupe alimentaire suisse Nestlé (368,50 CHF) est supérieur à nos attentes. Une performance due en grande partie à la hausse du bénéfice de L'Oréal, dont le groupe détient 26,3 %, mais aussi à un niveau d'imposition inférieur et à une baisse des frais financiers. Le bénéfice courant est de 17,36 CHF par action. Nestlé est une nouvelle fois parvenu à battre ses objectifs : son chiffre d'affaires a progressé de 4,40 %, alors que le groupe visait 4 %. Malgré une conjoncture économique mondiale peu favorable, la qualité des produits du groupe lui a permis d'accroître ses prix sans altérer la croissance des volumes de vente. Pour 2002 nous attendons cependant une baisse du bénéfice (courant). Suite aux récentes acquisitions dans l'alimentation animale, les crèmes glacées et les eaux, les amortissements de goodwill sont en forte hausse. En outre, ces acquisitions ont alourdi l'endettement, ce qui augmentera les charges financières cette année. Par ailleurs, l'introduction en Bourse prévue pour ce mois-ci de 23 % de la filiale pharmaceutique Alcon permettra à Nestlé de récolter quelque 2,5 milliards USD, qui pourront éventuellement servir pour alléger l'endettement. Cette opération semble surtout avoir été organisée pour qu'Alcon, actif principalement dans l'ophtalmologie (marges plus élevées que dans l'alimentation), soit mieux valorisée. Nous tablons sur un bénéfice par action de 16,12 CHF (- 7 %) en 2002 et de 18,04 CHF en 2003. Nestlé reste l'exemple à suivre dans le secteur alimentaire, mais l'action est trop chère pour acheter. Conserver.

NESTLE (en CHF)

La rigueur de son organisation devrait permettre à Nestlé d'encore bien progresser. Conserver.

Partagez cet article