Analyse
RTL Group : Pauvre petit investisseur ! il y a 15 ans - lundi 4 mars 2002

RTL GROUP : PAUVRE PETIT INVESTISSEUR !

Le groupe de médias RTL (44,82 EUR) a réalisé une perte nette de 16,1 EUR par action en 2001. En outre, les rumeurs vont bon train concernant une offre publique de Bertelsmann sur RTL Group. Même si cette offre n’aura peut-être pas lieu, le petit investisseur est laissé à son triste sort.

Petit rappel

Le groupe de médias RTL Group est né en juillet 2000 de la fusion entre CLT-UFA et Pearson Television. A l’origine, les actionnaires principaux étaient trois : l’allemand Bertelsmann (37 %, société non cotée), le belge GBL (30 %) et le britannique Pearson (22 %). Les 11 % restants du capital étaient cotés en Bourse. En février 2001, GBL a vendu sa participation à Bertelsmann en échange d’un quart du capital du groupe allemand. Selon le consensus de l'époque, l’opération valorisait alors l’action RTL Group à un prix trois fois supérieur au cours actuel. Mais cette opération posait aussi le problème du changement de contrôle et selon la loi belge, Bertelsmann aurait vraisemblablement dû proposer aux actionnaires minoritaires le même prix qu’à GBL. RTL Group étant luxembourgeoise, il n’en a hélas rien été.

Et maintenant ?

Le 31 janvier, Pearson a à son tour vendu sa participation dans RTL Group à Bertelsmann mais cette fois, pour la modeste somme de 44 EUR par action, soit beaucoup moins que le prix proposé à GBL. Bertelsmann a alors aussi annoncé son intention de lancer une offre, au même prix, pour acquérir les 11 % détenus par le public et ensuite rayer RTL Group de la cote. Les actionnaires minoritaires se sentent fort justement lésés et ont intenté une action en justice pour protester contre ce prix bradé. Selon nous, Bertelsmann devrait finalement renoncer à son offre sur RTL Group dans la mesure où il possède désormais 89 % des actions et où s'il offre un prix supérieur aux minoritaires endéans 18 mois, il devra payer le complément de prix à Pearson. Il est donc plus que probable que Bertelsmann attende la fin de cette période et décide de l'opportunité d'une offre en fonction du cours de RTL à ce moment. D'ici là, avec ou sans offre, le petit investisseur n’a guère de raisons de se réjouir car la chance de voir le cours de l’action passer la barre des 44 EUR est faible. Si, et seulement si, vous avez beaucoup de patience, vous pouvez conserver l’action. On ne peut que déplorer que les minoritaires fassent une fois de plus les frais de disparités entre législations nationales au sein de l'Union européenne.

Partagez cet article