Analyse
STM il y a 16 ans - lundi 18 mars 2002

STMICROELECTRONICS - Conseil de vente

Alors qu'en janvier dernier, lors de l'annonce de ses résultats 2001, le groupe franco-italien STMicroelectronics (STM; 37,49 EUR) tablait surtout sur l'industrie de la mobilophonie pour que s'amorce une graduelle reprise du secteur des semi-conducteurs, les récents avertissements de Nokia (v. introduction) et de Lucent quant à l'évolution de leurs chiffres d'affaires au 1er trimestre 2002 appellent à la circonspection. Certes, malgré un bénéfice courant en baisse de 61 % en 2001, STM ressort moins affaibli que ses concurrents de l'année la plus noire de l'histoire des semi-conducteurs. Et, lorsque la reprise économique outre-Atlantique qui aurait commencé depuis le début de l'année sera plus robuste, elle favorisera progressivement ce secteur sensible à la conjoncture. Néanmoins, la prudence est de mise selon nous, car les espoirs d'embellie restent fragiles. Nous abaissons nos prévisions bénéficiaires de 0,60 à 0,50 EUR par action pour 2002 et de 0,89 à 0,85 EUR pour 2003. Dans ce contexte d'incertitude renforcée, l'action est trop chère selon nous. Mieux vaut vendre.

STMICROELECTR. (en EUR)

L'espoir d'une reprise du marché des semi-conducteurs, qui avait stimulé le cours, est remis en cause. Vendre.

 

Partagez cet article