Analyse
ABB il y a 16 ans - lundi 29 avril 2002

ABB - Résultats trimestriels

Le groupe suédo-suisse ABB (13,90 CHF), actif dans l'électronique et la mécanique, a comme attendu vu son bénéfice courant * reculer de 50 % au 1er trimestre, à 0,16 CHF par action, sur la base d'un chiffre d'affaires en baisse de 4 %. En cause, la faiblesse de la conjoncture économique et d'importantes charges de restructuration. Ces résultats montrent que la rentabilité du groupe reste faible. Par ailleurs, si dans son nouveau métier de base (automation et énergie) les commandes sont en hausse par rapport au 4e trimestre 2001, elles sont toujours en retrait de 19 % par rapport au 1er trimestre 2001. ABB aura certainement du mal à maintenir son chiffre d'affaires stable cette année conformément à son objectif. Par ailleurs, le groupe semble avoir résolu en partie ses problèmes de liquidités. Le succès de la renégociation des conditions d'un crédit bancaire de 3 milliards de dollars en avril lui a permis de rétablir sa crédibilité. ABB devrait aussi poursuivre ses cessions d'actifs : il a annoncé son intention de vendre sa division services financiers et, surtout, ses activités techniques du bâtiment, peu rentables. Cela améliorera la rentabilité du groupe et lui permettra de réduire son endettement. Nous maintenons nos estimations bénéficiaires inchangées à 0,66 EUR par action pour 2002 et 0,98 EUR pour 2003. La situation financière d'ABB semble s'améliorer, mais les incertitudes liées à la réussite de sa restructuration et aux futures charges pour l'amiante nous rendent prudents. De plus l'action est chère. Ne pas acheter.

ABB (en CHF)

Problèmes financiers et management peu crédible : le cours a chuté en 2001. Des risques subsistent. N'achetez pas.

 

Partagez cet article