Analyse
Commerzbank il y a 15 ans - lundi 15 avril 2002

COMMERZBANK - Prévisions 2002

L'année 2002 sera encore difficile pour la Commerzbank (19,80 EUR). La banque allemande s'attend à une multiplication des faillites d'entreprises clientes, à l'instar de celle du constructeur Holzmann ou du groupe audiovisuel Kirch et devrait augmenter ses provisions à cet effet (de 1,70 EUR par action en 2001 à plus de 1,90 EUR en 2002). La direction espère que la restructuration en cours (fermeture de 200 agences, suppression de 3 400 emplois,…) permettra d'économiser 0,93 EUR par action en 2002 et 1,4 EUR en 2003, mais selon nous ces mesures ne réduiront les coûts que de 0,63 EUR par action en 2002 et de 0,95 EUR en 2003. De plus, la banque devra rationaliser son portefeuille de clients pour réduire son niveau de risque, mesure d'autant plus nécessaire qu'elle compte conserver sa division banque d'investissement. Selon nous elle ferait mieux de céder cette activité dont la rentabilité est faible et les perspectives sombres.
Le manque de pugnacité de la banque dans sa restructuration devrait remettre en question son indépendance, même si un éventuel acquéreur – en admettant qu'il surmonte la difficulté d'un actionnariat complexe (dont Generali, qui souhaite augmenter sa participation) – pourrait n'être intéressé que par une partie de ses activités. Nous maintenons nos estimations bénéficiaires, déjà très prudentes, quasi inchangées pour 2002 et 2003 à 0,26 et 0,35 EUR par action. Restez à l'écart de cette action par ailleurs chère.

COMMERZBANK / BANQUES

Commerzbank (gras; base 100) continue à sous-performer le secteur bancaire européen. Ne pas acheter.

Partagez cet article