Analyse
VNU il y a 16 ans - lundi 29 avril 2002

VNU - Résultats annuels

Le groupe d'édition néerlandais VNU (35,10 EUR) a augmenté son chiffre d'affaires de 43 % l'an passé, principalement grâce aux importantes acquisitions des années précédentes (les américains AC Nielsen et Miller Freeman). Hors cessions et acquisitions le chiffre d'affaires est resté stable. Comme l'ensemble du secteur des médias, VNU a fortement souffert de la baisse des recettes publicitaires. Par contre la division Marketing & Media Information (57,6 % du chiffre d'affaires) a continué à bien se comporter, avec une croissance autonome (c.-à-d. hors AC Nielsen) de son chiffre d'affaires de 7 %. Hors plus-values (au total 4,11 EUR par action) sur la cession des divisions Magazines Grand Public (19,2 %) et Education (1,5 %) et charges supplémentaires liées à l'adaptation aux nouvelles normes comptables américaines (US Gaap), le recul du bénéfice est de 33 %, ce qui est mieux que prévu. Pour l'exercice en cours, nous tablons sur un bénéfice de 0,74 EUR par action. D'une part les charges financières seront moins élevées, d'autre part la division Marketing & Media Information, dont la part dans le chiffre d'affaires devrait atteindre 70 %, devrait pouvoir compenser non seulement les cessions d'activités intervenues en 2001, mais aussi une probable poursuite de la baisse des résultats de la division Publications spécialisées destinées aux entreprises (+/- 20 % du chiffre d'affaires), qui souffre toujours de la baisse des recettes publicitaires. Action correctement évaluée. Conservez, mais n'achetez certainement pas avant la publication des résultats semestriels, qui seront de toute façon mauvais.

 

VNU (en EUR)

Après 2 profit warnings en 2001, nous n'attendons pas encore d'amélioration au 1er semestre 2002. Conserver.

Partagez cet article