Analyse
ABN Amro il y a 15 ans - lundi 6 mai 2002

ABN AMRO - Résultats premier trimestre

Le groupe bancaire néerlandais ABN Amro (21,75 EUR) a vu son bénéfice par action baisser de 10,5 % au 1er trimestre 2002 par rapport au 4e trimestre 2001 en raison d'une charge de restructuration de 0,13 EUR par action liée à la clôture de certaines activités américaines en banque d'investissement. Mais hors cette charge exceptionnelle, le bénéfice par action progresse de 34,5 %, grâce à la banque de détail (bénéfice + 45,2 %, dû e.a. aux prêts immobiliers aux USA) et à la gestion d'actifs et de fortune (+ 65,1 %). De plus, la restructuration de la banque de détail commence à porter ses fruits : les coûts ont diminué de 1,5 % au 1er trimestre par rapport au précédent. Cette restructuration (objectif : économiser 0,66 EUR par action à partir de 2004) reste la priorité, puisque la plupart des suppressions d'emplois sont prévues pour cette année, de même que la fermeture de 46 agences supplémentaires. Dans la banque d'investissement, même si nous espérons toujours une sortie définitive de cette activité, nous approuvons le recentrage sur l'Europe (position plus forte) et l'Asie (meilleures perspectives en fusions-acquisitions et développement du courtage). En outre, encouragé par la poursuite des bonnes performances de sa banque de détail, le groupe compte accélérer la réallocation de 20 % de ses capitaux investis de la banque d'investissement vers cette activité. Nous maintenons nos prévisions bénéficiaires inchangées à 1,60 EUR par action pour 2002 et 2 EUR pour 2003. Nous pensons par ailleurs qu'ABN Amro cherche à rendre son profil plus attrayant pour faciliter une alliance qui concrétisera ses projets d'expansion sur un autre marché européen. Action bon marché. Acheter.

ABN AMRO (en EUR)

La réorganisation d'ABN Amro porte ses fruits et soutient le cours. Action bon marché. Acheter.

Partagez cet article