Analyse
Omega Pharma il y a 16 ans - mardi 21 mai 2002

OMEGA PHARMA - Résultats trimestriels + annonce acquisitions

Un petit peu aidé par un taux d'imposition en baisse, Omega Pharma (49 EUR) a atteint ses objectifs. Sur la base d'un chiffre d'affaires en hausse de 31 %, le groupe a quadruplé son bénéfice par action. Toutes les divisions ont contribué à cette performance. Seule la division génériques a un peu déçu (chiffre d'affaires + 20 %). Le groupe a annoncé pas moins de 9 nouvelles acquisitions qui devraient générer ± 4,5 % du chiffre d'affaires en 2003. Deux d'entre elles, Distribal et HCC, visent à reproduire le modèle de fournisseur B2B (matériel, emballages, produits de base pour préparations magistrales,…) qu'Omega Pharma a construit pour les pharmaciens, cette fois pour les hôpitaux et les maisons de repos. Quatre acquisitions viendront renforcer la division IT, avec l'ambition de devenir le fournisseur informatique du secteur médical en Belgique. Du fait des coûts liés à ces acquisitions (amortissement du goodwill *), les sociétés rachetées ne devraient pas contribuer au bénéfice cette année. Compte tenu de l'augmentation du nombre d'actions (émission de nouvelles actions pour payer les acquisitions), nous avons abaissé nos estimations bénéficiaires de 1,79 à 1,73 EUR par action pour 2002 et de 2,45 à 2,38 EUR pour 2003. Omega Pharma récolte les fruits de sa stratégie d'acquisition de petites entreprises qui grâce à un réseau de distribution toujours plus performant voient leur rentabilité fortement améliorée. Le groupe est en train d'exporter son modèle en Europe tout en tentant de le réitérer avec d'autres acteurs. Belles perspectives, mais action chère. Conserver.

OMEGA PHARMA (en EUR)

Multipliant les petites acquisitions, Omega Pharma continue à tisser sa toile. Conservez.

Partagez cet article