Analyse
GlaxoSmithKline il y a 16 ans - lundi 29 juillet 2002

GLAXOSMITHKLINE - Résultats semestriels comme prévu

SECTEUR: santé et pharmacie
BOURSE: Londres
COURS: 1 188,00 pence
RISQUE: **

Au 2e trimestre, le groupe pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline (GSK) a réalisé un bénéfice par action de 21,9 pence, soit 10 % de plus que pour la même période en 2001, et le chiffre d’affaires a gagné 8 % (hors effets de change). Une mention spéciale revient ici aux ventes aux USA (+15 %), en particulier celles du très prometteur antihistaminique Advair. Deux éléments pourraient toutefois gripper la belle mécanique. Tout d’abord, la menace générique. Une filiale du concurrent Novartis a ainsi lancé aux USA une copie de l’antibiotique phare de GSK, l’Augmentin. Et d’autres pourraient encore lui emboîter le pas. L’antidépresseur Paxil, véritable « blockbuster » (plus d’un milliard USD de chiffre d’affaires), pourrait aussi être opposé à un concurrent générique dès 2003. Par ailleurs, le lancement du Vardenafil, médicament contre l’impuissance développé par Bayer et que GSK commercialisera aux USA, a été reporté à 2003. En ce qui concerne la concentration du secteur, GSK semble désormais vouloir faire cavalier seul. En termes de croissance, il mise avant tout sur son « pipeline » qui recèle de nombreuses nouvelles molécules se situant toutefois à un stade de développement peu avancé. L’arrivée plus rapide que prévu (BH 1071) d’un concurrent générique à l’Augmentin nous amène à revoir nos prévisions bénéficiaires par action : de 83 à 80 pence pour 2002 et de 89 à 86 pence pour 2003 (hors éléments exceptionnels). Action correctement évaluée. Conserver.

GLAXOSMITHKLINE (en pence)

Le cours du géant pharmaceutique britannique a retrouvé son niveau de 1997. Conserver.

Partagez cet article