Analyse
Oxford Glycosciences il y a 15 ans - lundi 1 juillet 2002

OXFORD GLYCOSCIENCES - malgré le refus de la FDA, la Vevesca conserve ses chances d’être lancée sur le marché

· Biotechnologie

· Londres

· 267,50 pence

Comme nous le redoutions dans l’Euro-Risk 107 , les autorités sanitaires américaines ont refusé la précieuse autorisation de mise sur le marché à la Vevesca, molécule vedette d’Oxford GlycoSciences pour le traitement de la maladie de Gaucher. Motif : OGS n’a pas apporté de preuves suffisantes de l’efficacité et de l’innocuité de sa molécule. Tout n’est pas perdu pour autant et la Vevesca conserve des chances d’être commercialisée aux Etats-Unis à condition qu’OGS réponde aux attentes de la FDA qu’il devrait rencontrer prochainement. Nul doute que la FDA désirera obtenir les résultats de l’étude menée aux Etats-Unis afin de déterminer s’il existe un sous-ensemble de patients présentant une pathologie particulière les prédisposant à des troubles neurologiques en cas de traitement à la Vevesca. L’identification et l’exclusion de ces patients dans le cadre du traitement permettraient alors à la Vevesca d’obtenir son autorisation de mise sur le marché. Hélas, les résultats de cette étude ne sont guère attendus avant la mi-2003, ce qui reporte considérablement la date de commercialisation éventuelle du produit. Nos espoirs à court terme se tournent donc vers les autorités sanitaires européennes (EMEA) qui disposent de données qui n’avaient pu être remises à la FDA. Le nouveau PDG est confiant et prévoit l’obtention du précieux « sésame » au 3e trimestre. Il est vrai que tant le coût (50 % moins cher que le concurrent) que la disponibilité du traitement, qui n’est remboursé en Europe que pour les patients atteints des formes les plus graves de la maladie, plaident en faveur de la molécule. Mais rien n’est acquis…

Si le refus de la FDA constitue un sérieux contretemps, la Vevesca n’en demeure pas moins d’actualité. CONSERVEZ.

EVOLUTION D’OGS EN PENCE

 

Partagez cet article