Analyse
Real Software il y a 15 ans - lundi 14 octobre 2002

REAL SOFTWARE - Résultats semestriels relativement bons; quand-même une baisse du cours

SECTEUR: haute technologie
BOURSE: Bruxelles
COURS: 1,86 EUR
RISQUE: ****

Le chiffre d'affaires du groupe de services informatiques recule de 12,8 % au premier semestre. Si on omet le désengagement des filiales non stratégiques, la baisse se limite à 6,6 %. Le semestre clôture en perte, mais une perte en régression, grâce à la restructuration de la dette. Les marges sont en progrès (de 9 % en 2001 à 9,7 %) mais en repli par rapport au premier trimestre 2002 (de 10,2 à 9,2 %), vu le caractère saisonnier des ventes et la faiblesse du marché dans le Benelux (73 % du chiffre d'affaires). Vu ces résultats plutôt satisfaisants, et que juillet et août ont répondu aux attentes, le groupe maintient ses objectifs, prudents selon nous, pour 2002. Et pourtant le cours a chuté de plus de 36 %. Pourquoi ? Dans le cadre de la restructuration de la dette en 2001, les banques ont forcé Real Software à finaliser ses acquisitions en émettant de nouvelles actions plutôt qu'en déboursant du cash. Ces actions (8 millions sur un total de 25,4 millions) ne sont négociables que depuis peu. Et il semblerait qu'une partie de leurs détenteurs, aient vendu au plus vite. Le groupe est presque entièrement débarrassé de ses filiales non stratégiques et la fusion des 15 entités belges laisse augurer de nouvelles synergies. Mais les résultats futurs seront encore pénalisés par la dette et par l'augmentation du nombre d'actions (+ 26 % d'ici 2006). De plus, le groupe à encore beaucoup à prouver (intégration des entités au sein des quatre divisions opérationnelles, développement et lancement de nouveaux produits). Cela prendra du temps. Nous tablons sur une perte courante par action de 0,15 EUR en 2002 et sur une approche de l'équilibre en 2003. En attendant, n'achetez pas.

REAL SOFTWARE (en EUR)

La vente d'une partie des nouvelles actions a infligé une correction supplémentaire au cours.

Partagez cet article