Analyse
Electrabel il y a 14 ans - lundi 23 décembre 2002

ELECTRABEL - Les futures acquisitions profiteraient surtout à Suez

SECTEUR: énergie.
BOURSE: Bruxelles
COURS: 222,00 EUR
RISQUE: *

Il est possible qu'Electrabel acquière les participations détenues par Tractebel (son actionnaire à 44,45 %) dans Fluxys, Distrigaz et d'autres actifs européens (Elyo, Fabricom, Tractebel Engineering). L'opération pourrait porter, selon nos informations, sur environ 4 milliards EUR d'actifs, auquel cas le bénéfice par action d'Electrabel, avant amortissement du goodwill, pourrait grimper de ± 9 % (sans tenir compte des éventuels effets de synergie, dont nous pensons qu'ils seront très limités). Le prix qui sera payé et la vitesse d'amortissement du goodwill n'étant pas connus, l'impact sur les bénéfices reste incertain. Le gagnant de l'opération sera Suez, actionnaire de Tractebel à 100 % : la transaction lui permettra de mettre la main sur les importantes liquidités d'Electrabel et de les affecter ou bon lui semble (notamment à la réduction de sa dette), sans perdre le contrôle des participations cédées. La cession des participations dans Fluxys et Distrigaz se fera sur base du cours de bourse. Aucune OPA ne sera lancée et le contrôle ultime ne changera pas de main. Si l'opération se concrétise, le chiffre d'affaires d'Electrabel sera doublé et le groupe deviendra l'unique pôle énergétique en Europe au sein de Suez. Mais il sera nettement plus endetté, dépouillé de ses liquidités, et encore plus dépendant des ambitions de Suez, pas toujours convergentes avec les siennes. Vous pouvez acheter l'action Suez (16,68 EUR), bon marché. Electrabel est correctement évaluée. Vous pouvez la conserver, uniquement pour son rendement sur dividende (rendement net attendu de 4,9 %).

ELECTRABEL/SUEZ (en EUR)

Les acquisitions faites par Electrabel serviraient sans doute plus les intérêts de Suez (trait fin, échelle de droite).

Partagez cet article