Analyse
Gemplus il y a 14 ans - lundi 16 décembre 2002

GEMPLUS - Le plan de redressement ne nous enthousiasme pas; vendre

SECTEUR: haute technologie
BOURSE: Paris
COURS: 1,04 EUR
RISQUE: ****

Gemplus a présenté un plan de redressement : suppression d'emplois (15 %) et accentuation des efforts dans les logiciels et les services pour la téléphonie ou encore la sécurité d'entreprise et les puces pour cartes d'identité. Un plan indispensable, vu la forte concurrence sur les cartes à puce, concurrence asiatique qui exerce une pression sur les prix et la rentabilité. En combinant ce plan au précédent (2001), Gemplus vise une économie de coûts (avant impôts) de 0,33 EUR par action, par an, à partir de 2004. Cet espoir nous semble trop optimiste, vu la faiblesse de la restructuration. Le personnel, source vitale de dynamisme dans ce secteur, pourrait se montrer moins performant, vu l'ambiance dégradée. La volonté annoncée de mettre l'accent sur les logiciels et les services n'est pas nouvelle et le management n'a guère été loquace sur les performances de ces activités par le passé, alors que ces dernières disposaient du plus important budget de recherche et de développement du secteur. Enfin nous doutons de l'efficacité de la stratégie annoncée, axée autant sur des produits à bas coûts que sur des services "haut de gamme". Le plan ne nous enthousiasme pas. Nous prévoyons pour 2003 un bénéfice limité à 0,03 EUR. Nous ne spéculons pas sur une reprise par Sagem. L'action est chère. Nous conseillons de la vendre, et dès 2003, nous ne reprendrons plus Gemplus dans notre sélection.

GEMPLUS (en EUR)

Le plan de redressement ne nous enthousiasme pas. L'action est chère. Vendez.

Partagez cet article