Analyse
Nokia il y a 14 ans - lundi 9 décembre 2002

NOKIA - Prévisions prudentes pour 2002 et 2003

SECTEUR: haute technologie
BOURSE: Helsinki
COURS: 18,46 EUR
RISQUE: ***

Nokia a émis des prévisions prudentes pour l'ensemble du marché des téléphones mobiles, tant pour 2002 que pour 2003, avec en 2003 une croissance limitée à ± 10 %. Ces derniers mois, le secteur avait retrouvé un peu d'optimisme grâce aux nouveaux modèles (écran couleurs, transmission de photos), mais l'impact est finalement plus faible que prévu. Une hausse significative des profits de Nokia semble donc exclue, tant au 4ème trimestre qu'en 2003. L'objectif à long terme de Nokia est de couvrir 40% du marché (contre 36% au 3ème trimestre) mais la concurrence s'intensifie. Dans le bas de gamme, l'industrie chinoise s'affirme. Et Nokia est à présent aussi défié dans le haut de gamme : des combinés commercialisés par les opérateurs Orange et Vodafone, fabriqués en Asie, sont pourvus de possibilités attrayantes grâce à des logiciels Microsoft. Pour l'heure, le groupe reste rentable et dispose d'un trésor de près de 8 milliards EUR, qui ne devrait être investi dans aucune acquisition majeure mais dont une partie pourrait être injectée dans le rachat d'actions. Nokia devrait encore rester pour quelques années une belle machine à cash. Mais d'une part la concurrence est accrue et d'autre part le potentiel de croissance à long terme pour l'ensemble du secteur est incertain. Nous maintenons nos prévisions de bénéfice courant par action à 0,76 EUR en 2002 et à 0,79 en 2003. Action chère. N'achetez pas.

NOKIA (en EUR)

Malgré les efforts du groupe, nous restons sceptiques quant au potentiel de hausse. Chère. N'achetez pas.

Partagez cet article