Analyse
Vedior il y a 14 ans - lundi 6 janvier 2003

VEDIOR - la situation s'effrite

SECTEUR: services divers
BOURSE: Amsterdam
COURS: 5,90 EUR
RISQUE: **

Les pertes du n°3 mondial de l’intérim ont encore gonflé de 52 % au 3e trimestre de l’exercice 2001-2002. Ses activités spécialisées aux USA (12 % du chiffre d’affaires) restent faibles alors que la situation est loin de s’améliorer en France (40 %), où il perd encore des parts de marché et où les changements récents de direction semblent indiquer que les problèmes ne sont pas résolus. Rien qu’au 3e trimestre, le chiffre d’affaires en France a reculé de 9 % et les marges ne cessent de s’effriter. Vedior est donc en difficulté sur 2 de ses 3 grands marchés, même si des progrès ont été réalisés (marché à nouveau rentable en Allemagne). Le groupe est par ailleurs nettement plus tributaire du marché spécialisé (informatique, comptabilité/finances, services juridiques) que les autres acteurs du secteur qui bénéficieront rapidement d’une éventuelle embellie conjoncturelle. Une amélioration sensible des résultats n’est pas attendue avant le 2e semestre. Nous prévoyons une perte par action de  1,24 EUR pour 2002 (contre  1,15 précédemment) et de 0,94 EUR pour 2003. (contre 0,79 auparavant). Action correctement évaluée. Conservez.

VEDIOR (en EUR)

 

 

Perspectives incertaines et difficultés sur le marché français pèsent sur le cours. Conservez.

 

Partagez cet article