Analyse
Nouvelles en bref il y a 14 ans - lundi 7 avril 2003

NOUVELLES EN BREF

· Barco (+12,3 %) renforce sa position dans les écrans LED (acquisitions en Chine et aux USA qui permettront une augmentation de 3 à 4 % du chiffre d'affaires). Les attentes pour le 1er trimestre sont confirmées. Achetez.

· L'offre de reprise sur Remi Claeys Aluminium permet à Gevaert, filiale à 100% de Almanij (+6,2 %), de réaliser une plus-value de 2,6 millions d'euros. L'influence sur les résultats d'Almanij est négligeable mais vous pouvez encore acheter cette action. Si vous détenez encore des Remi Claeys, attendez l'offre.

· Systemat (-1,2 %) a nié toute implication dans un carrousel TVA dans le commerce de fournitures pour imprimantes. Conservez. Les spéculateurs peuvent miser sur la probable approbation d'un nouveau programme de rachat d'actions en mai.

· Corus (+26,9 %) a progressé après l'annonce de possibles négociations pour la vente de certains actifs. Conservez.

· Pour améliorer sa situation précaire, Ahold (-1,8 %) va vendre ses 432 magasins en Amérique du Sud. Vendez.

· Renault (+6,8 %) a progressé grâce à l'annonce par la presse d'un très bon bénéfice opérationnel+ 2002/03 pour Nissan. Par ailleurs, les ventes de la Mégane en France ont progressé de 13 % en mars. Action bon marché. Achetez.

· BP (+0,7 %) prévoit des résultats au 1er trimestre 2003 meilleurs qu'au 1er trimestre 2002 (prix du baril plus élevé et amélioration des marges de raffinage). Conservez.

· Commerzbank (+2,6 %) va supprimer 2 600 nouveaux emplois. Encore insuffisant pour un redressement durable. N'achetez pas.

· Alstom (+7,5 %) a reçu une offre de rachat à 2 EUR par action. La direction l’a jugée farfelue et dénonce une manipulation du cours. Profitez de la hausse pour vendre.

· Bayer (+6,9 %) a remporté un nouveau procès concernant le Baycol. Il reste néanmoins plusieurs milliers de plaintes en suspens. N'achetez pas.

· STMicroelectronics (-4,8 %) annonce provisoirement une légère réduction de ses attentes pour le chiffre d'affaires et la rentabilité au 1er trimestre (reports de commandes, pression sur les prix, faiblesse du dollar). Nous maintenons nos prévisions bénéficiaires 2003 à 0,70 EUR par action, mais l'action est trop chère. N'achetez pas.

 

Partagez cet article