Analyse
Orange il y a 14 ans - lundi 30 juin 2003

ORANGE

SECTEUR: opérateur télécom
BOURSE: Paris
COURS: 7,66 EUR
RISQUE: ***

Orange, filiale à 87,5 % de France Telecom et 3ème opérateur de mobilophonie en Europe, a rassuré les investisseurs. Son plan de réductions de coûts progresse et le groupe prévoit une sérieuse amélioration de la rentabilité d'ici 2005. Il compte pour cela sur une meilleure intégration des filiales et, entre autres, sur une réduction des budgets de marketing et d'informatique. Au Royaume-Uni et en France, la gestion souffre encore d'un reste de bureaucratie, de sorte que les marges peuvent y être considérablement améliorées. Mais la réduction des investissements prévue peut cependant mettre en péril la position concurrentielle du groupe. D'autant plus qu'une guerre des prix n'est pas à exclure dans le secteur et que le succès des nouveaux services (messages multimédia, Internet mobile) est loin d'être garanti. Et même si Orange atteint ses objectifs de profit, reste à savoir à quoi seront utilisées les liquidités générées. En effet, d'une part, le groupe est peu endetté et d'autre part, les possibilités d'acquisitions sont rares dans le secteur. A notre avis, le groupe devrait profiter de cette situation favorable pour gratifier ses actionnaires, en distribuant un beau dividende. Mais nous craignons que France Télécom, maison mère très endettée, ne vienne mettre des bâtons dans les roues. Vu le lien étroit avec la maison mère et les prévisions incertaines de bénéfice dans le secteur, nous sommes très prudents. De plus, l'action est chère. N'achetez pas.

ORANGE (en EUR)

 

Nous ne sommes pas certains que les espoirs liés à la hausse de rentabilité se confirmeront. N'achetez pas.

 

Partagez cet article