Analyse
Thales il y a 14 ans - lundi 23 juin 2003

THALES

SECTEUR: industr. & serv. divers
BOURSE: Paris
COURS: 27,05 EUR
RISQUE: **

L'éclatement de l'actionnariat de Thalès, spécialiste du matériel électronique militaire, donne naissance à de nombreuses rumeurs de regroupements, dans ce secteur européen de la défense, très fragmenté. Mais nous ne prévoyons pas de grandes manoeuvres pour l'instant. Si toutefois elles devaient survenir à plus long terme, Thalès serait une cible potentielle.

La division défense du groupe (61 % du chiffre d'affaires) offre de bonnes perspectives : les budgets consentis pour la défense sont en hausse et Thalès a décroché de belles commandes au Royaume-Uni, marché domestique de son concurrent BAE Systems. Le français récolte ainsi les fruits de sa stratégie, qui consiste à s'implanter dans différents pays, notamment par acquisitions, pour avoir accès aux commandes des défenses nationales, souvent attribuées à des autochtones. Il n'en reste pas moins que les européens du secteur restent pénalisés par l'absence de consensus des différents pays d'Europe quant aux dépenses militaires.

En aviation civile (16 %), 2003 sera à nouveau difficile et la restructuration de la division technologie de l'information (23 %) contribuera à l'amélioration de la rentabilité. Nous maintenons nos prévisions de bénéfice courant+ par action à 1,38 EUR en 2003 et 1,63 EUR en 2004. Thalès présente d'indéniables qualités, mais la concurrence américaine continuera de peser sur la croissance des acteurs de la défense en Europe. Action chère. Conservez.

 

THALES / DJ EUROSTOXX 50

En définitive, Thales (gras, base 100) se démarque positivement de l'indice européen. Conservez.

Partagez cet article