Analyse
Autonomy il y a 14 ans - lundi 28 juillet 2003

AUTONOMY

SECTEUR: Logiciels
BOURSE: Londres
COURS: 183,25 pence
RISQUE: *****

Le spécialiste britannique des logiciels de gestion des connaissances Autonomy a annoncé l’acquisition prochaine de la société américaine Virage, active dans le développement de logiciels de gestion du contenu vidéo. Si son offre globale comprenait déjà des outils de traitement du contenu vidéo au travers de sa filiale Dremedia, les produits de Virage compléteront son offre dans les domaines de l’analyse et de la manipulation de contenu vidéo et audio. Outre cette complémentarité technologique, Autonomy s’offrira aussi et surtout l’accès à une base de 400 clients comme la BBC, CNN, Coca-Cola, le FBI, les Nations Unies, etc.. Enfin, l’intégration de Virage ouvrira à Autonomy les portes de deux nouveaux marchés que sont les loisirs et l’éducation. Sur un plan purement financier, Autonomy paiera 1,10 USD par action Virage, soit au total, 24,8 millions de dollars dont il conviendra de déduire les 11,5 millions trésorerie estimés de Virage. Ce prix n’est certes pas très élevé (une fois le chiffre d’affaires annuel) mais tient compte de la situation financière de Virage qui n’est toujours pas rentable avec, pour son exercice clôturé au 31 mars 2003, une perte de 18,1 millions de dollars pour un chiffre d’affaires de 12,9 millions. Si à court terme, Autonomy devra renoncer à ses niveaux de marge exceptionnels, tout devrait selon la direction rentrer dans l’ordre au bout de 6 mois. Pour y parvenir, Autonomy compte sur la restructuration de Virage qui passera par la suppression d’environ 30 % de ses effectifs, mais aussi sur des synergies au niveau des ventes et des coûts.

En attendant la consolidation de Virage dans les comptes d’Autonomy, ce dernier a publié de bons résultats pour son 2e trimestre 2003 au cours duquel il a vu son chiffre d’affaires et ses bénéfices progresser respectivement de plus de 6 et 21 % sur une base annuelle.

Après un bon deuxième trimestre et un carnet de commandes au beau fixe, Autonomy devrait encore nous réserver de bonnes surprises d’ici la fin de l’année. Dommage que l’action soit un peu trop chère pour la conseiller à l’achat. CONSERVEZ.

EVOLUTION D’AUTONOMY EN PENCE

Fort de ses résultats du 2e trimestre et d’un carnet de commandes confortable, Autonomy pourrait bien confirmer son rebond entamé fin 2002.

 

Partagez cet article