Analyse
Cytyc il y a 13 ans - lundi 9 février 2004

CYTYC

SECTEUR: diagnostics médicaux
BOURSE: Nasdaq
COURS: 16,87  USD
RISQUE: *****

Ce n’est pas sans un certain enthousiasme que le marché a accueilli les résultats du 4trimestre du spécialiste américain du diagnostic gynécologique Cytyc. Il faut dire que ses résultats du 3trimestre avaient soulevé quelques doutes, notamment sur la pérennité de sa croissance (C&R 1140 ). Il semble aujourd’hui que ces doutes se soient dissipés et pour cause ! Les ventes du 4e trimestre sont ressorties à près de 78,3 millions USD pour porter le chiffre d’affaires à plus de 303 millions USD sur l’année 2003, soit une croissance de plus de 28 %. Ces résultats, Cytyc les doit notamment à son nouveau produit, le ThinPrep® Imaging System, un système informatique qui améliore tant la vitesse que la fiabilité de la lecture des échantillons prélevés dans le cadre d’un dépistage du cancer du col de l’utérus. S’il était prévu de vendre 20 exemplaires de ce système lors de sa mise sur le marché en juin dernier, ce sont pas moins de 27 exemplaires qui ont trouvé acquéreur au second semestre 2003, soit 35 % de mieux. De plus, Cytyc a d’ores et déjà reçu des commandes pour 43 autres exemplaires de son système, ce qui lui permet de confirmer avec une certaine aisance son objectif de vente de 100 exemplaires en 2004.

Cette forte croissance de l’activité n’a pas été sans effet sur la rentabilité du groupe qui a enregistré un résultat opérationnel de 123,4 millions USD avec, à la clé, une marge opérationnelle de près de 41 % contre 34 % en 2002. Au final, le bénéfice par action affiche une progression de plus de 72 % à 0,69 USD, une progression soutenue par ailleurs par le rachat d’actions propres instauré par le groupe depuis le début de l’année 2002.

Enfin, cerise sur le gâteau, Cytyc a annoncé récemment la signature d’un accord avec le géant pharmaceutique américain Abbott Laboratories. Cet accord vise notamment à adapter la technologie de Cytyc au test UroVysion® d’Abbott utilisé dans le cadre des rechutes après un cancer de la vessie. Le nouveau produit appelé ThinPrep® UroCyteTM pourrait être commercialisé au second semestre 2004. Outre le fait que ce nouveau test pourrait générer entre 40 et 50 millions de dollars de revenus chaque année, il avalise surtout la technologie ThinPrep® de Cytyc en démontrant sa possible utilisation dans d’autres applications que la gynécologie.

Les résultats de 2003 ont de quoi rassurer et les relais de croissance sont en place. Dommage que le cours soit un peu trop élevé pour justifier un achat. CONSERVEZ.

EVOLUTION DE CYTYC EN USD

 

Partagez cet article