Analyse
Cimpor il y a 13 ans - lundi 29 mars 2004

CIMPOR

 

SECTEUR: construct. & immob.
BOURSE:   Lisbonne
COURS:    4,20 EUR
RISQUE:    **

 

Grâce aux bons résultats dégagés en fin d’année, le cimentier portugais a clôturé 2003 sur un bénéfice légèrement supérieur à nos espoirs (0,28 EUR par action). Un résultat respectable quand on sait que l’année fut marquée par l’intégration d’acquisitions (Afrique du Sud et Espagne) et par de considérables investissements au Brésil et en Espagne. Toutefois, du côté opérationnel, la rentabilité s’est un peu affaiblie, malgré la hausse du chiffre d’affaires global (+3,3 %). C’est dû à la baisse du chiffre d’affaires au Portugal
(-8,6 %) et au fait que les marges bénéficiaires sont moins généreuses dans les usines espagnoles récemment acquises. En revanche, au Brésil, les ventes se sont appréciées (+8,8 %, hors effets de change). Du côté financier, la dette s’est un peu alourdie, mais les délais de remboursement ont été allongés, de sorte que la charge d'intérêt a reculé. Mais par ailleurs, le résultat financier a été altéré par de pondéreuses pertes de change. Au niveau du cours, l'animation récemment connue était due à une rumeur, prétendant que le constructeur français Lafarge renforcerait sa position dans Cimpor (il en détient déjà 12,6 %). Mais la mousse est retombée dès que le français a proclamé n’avoir pas l'intention de consentir d'abondantes dépenses d’acquisition. Nos prévisions tablent sur une hausse du bénéfice, à 0,31 EUR par action en 2004 et 0,32 EUR en 2005. L’action est correctement évaluée, mais nous n’achetons toujours pas.

 

CIMPOR (en EUR)

 

 

Les résultats 2003 et les perspectives peu engageantes n’ont rien pour stimuler le cours. N’achetez pas.

 

 

Partagez cet article