Analyse
Schneider il y a 13 ans - lundi 26 avril 2004

SCHNEIDER

 

SECTEUR: industrie & services
BOURSE:   Paris
COURS:    57,60 EUR
RISQUE:    ***

 

Schneider Electric continue de surprendre agréablement avec, pour son 1er trimestre 2004, un chiffre d’affaires en hausse de 14,1 %. Cette performance supérieure aux attentes résulte notamment de la contribution positive (12,7 %) des récentes acquisitions MGE-UPS, TAC et Clipsal. Et même hors effets de change et à périmètre constant, la croissance ressort à 7 %, ce qui confirme la tendance positive amorcée au 4e trimestre 2003 et a amené la direction à relever son objectif annuel de croissance interne à 4-5 % contre 3-4 % précédemment. La reprise des ventes se confirme par ailleurs sur les marchés européens et américains alors que la croissance reste forte dans les pays émergents (e.a. Chine et Inde) où Schneider entend au demeurant accroître progressivement la part de son activité (21 % des ventes actuellement). La stratégie dans ce cadre sera double avec une politique d’acquisitions et la délocalisation d’une part substantielle de l’outil de production encore situé majoritairement en France. Ce redéploiement dans les pays émergents nous semble judicieux dans la mesure où les coûts de production y sont largement inférieurs pour des perspectives de croissance bien supérieures à ce qu’elles sont en Europe et en Amérique du Nord, les 2 principaux marchés de Schneider à l’heure actuelle. Ajouté aux restructurations, ce redéploiement devrait soutenir la rentabilité du groupe à moyen terme. Notons aussi que le tassement de l’euro par rapport au dollar ces derniers temps pourrait être favorable à Schneider, 60 % de ses coûts étant libellés en euro contre 50 % de ses revenus. La restructuration, la reprise et les orientations stratégiques prises par Schneider après l’échec de la fusion avec Legrand devraient se refléter avantageusement dans les résultats. Les nouveaux objectifs de la direction étant déjà intégrés dans nos prévisions de bénéfice courant, nous maintenons celles-ci à 2,32 EUR par action pour 2004 et 2,9 EUR pour 2005. Action correctement évaluée. Achetez.

 

SCHNEIDER/STOXX 50

 

 

Schneider (gras ; base 100) est loin devant l’indice européen depuis deux ans. Achetez.

 

 

 

Partagez cet article