Analyse
Spector il y a 13 ans - lundi 10 mai 2004

Coup dur au 1er trimestre pour Spector : le chiffre d’affaires recule de 2,4 % et le résultat affiche de lourdes pertes.

SECTEUR: loisirs & médias
BOURSE:   Bruxelles
COURS:    9,60 EUR
RISQUE:    ****

Coup dur au 1er trimestre pour Spector : le chiffre d’affaires recule de 2,4 % et le résultat affiche de lourdes pertes. La chaîne de magasins Photo Hall a pourtant réalisé de belles prestations et dégagé une forte hausse des marges bénéficiaires. Quant à l’activité dans les produits et les services numériques, elle a poursuivi la croissance de son chiffre d’affaires. Mais ces 2 éléments n’ont pas suffi pour compenser la chute des activités traditionnelles de développement photos de Spector (en grande partie par correspondance). Peu de photos ont été développées, surtout en janvier et février, et la sous-utilisation de la capacité des labos a dès lors lourdement pesé sur les résultats (frais fixes élevés). Par ailleurs, le groupe a fait part de son intention de créer une joint-venture (50/50) avec le suisse Valora Holding. Les divisions de vente par correspondance des deux partenaires pourrant ainsi être rassemblées et la collaboration en matière de marketing, innovation (produits) et développement du marché (e.a. en photo numérique) pourrait accélérer le rythme de l’activité. En dépit de diverses initiatives louables, il semble que Spector ne parviendra pas, à court terme, à trouver un remplaçant pour les revenus de son activité traditionnelle de développement photos. Nous réduisons dès lors nos prévisions de bénéfice par action à 1,12 EUR en 2004 (contre 1,24 auparavant) et à 1,19 EUR en 2005 (contre 1,30). L’action est correctement évaluée, mais n’achetez pas.

SPECTOR (en EUR)

Le cours souffrira tant que les revenus de l'activité traditionnelle n'auront pas de remplaçant. N'achetez pas.

Partagez cet article