Analyse
PPR il y a 13 ans - mardi 1 juin 2004

Sur les 4 premiers mois de 2004, le chiffre d’affaires de la division "distribution grand public" de Pinault Printemps Redoute a crû de 5 %.

SECTEUR: distribution
BOURSE:   Paris
COURS:    86,05 EUR
RISQUE:    ***

Sur les 4 premiers mois de 2004, le chiffre d’affaires de la division distribution grand public de Pinault Printemps Redoute (PPR) a crû de 5 %. Ce sont surtout la Fnac (livres, CD, hifi, informatique) et Conforama (équipement de la maison) qui se sont bien distingués; dans la mode et l’habillement (Printemps) et la vente par correspondance (Redcats), on constate un léger recul. La division luxe s’est aussi bien tenue : le chiffre d’affaires a crû de plus 10 % chez Gucci et de plus de 15 % chez Yves Saint Laurent. Rexel enfin (distribution de matériel électrique aux professionnels) a vu à nouveau grimper ses chiffres de ventes. PPR détient à présent 99,4 % de Gucci et lancera prochainement une offre de retrait sur le restant. La direction de Gucci a changé et il reste à voir si les successeurs du duo D. De Sole (PDG) et T.Ford (directeur de la création) atteindront les mêmes succès que leurs prédécesseurs. Pour l’avenir, PPR envisage de faire peau neuve (et éventuellement changer de nom), en se recentrant sur la distribution grand public (magasins, vente par correspondance) et sur le luxe (production ; vente). Dans ce cadre, la vente de Rexel est prévue pour cette année. Pour 2004, nous prévoyons un bénéfice de 5,62 EUR par action (contre 4,75 en 2003); pour 2005, nous misons sur 5,93 EUR. Mais en dépit de ces perspectives convenables, l'action est chère. N'achetez pas.

Partagez cet article