Analyse
ARM Holdings il y a 13 ans - lundi 12 juillet 2004
Le spécialiste britannique des microprocesseurs ARM Holdings n’en finit décidément plus de nouer des alliances.

Cours au moment de l'analyse : 112,75 pence

Le spécialiste britannique des microprocesseurs ARM Holdings n’en finit décidément plus de nouer des alliances. La dernière en date, avec Sony Ericsson, confère à celui-ci le droit d’utiliser un des logiciels d’ARM, le logiciel JTEK, pour augmenter la performance et exploiter au mieux la capacité des téléphones mobiles, lesquels sont soumis à des exigences toujours plus élevées, notamment en matière d’applications multimédias (jeux vidéo, …). Un accord similaire a par ailleurs été conclu avec Aplix Corporation, un éditeur japonais de logiciels pour appareils électroniques grand public. Sur le segment des réseaux de communication locaux sans fil, un marché en plein essor, ARM a également signé un contrat avec Atheros Communications, un fabricant américain de puces destinées à ce type de réseau. Que des bonnes nouvelles donc ? Pas vraiment ! Selon certains spécialistes, le cycle actuel des semi-conducteurs aurait en effet atteint un sommet en mai dernier. Conséquence : la croissance du secteur en 2005 devrait être inférieure à celle de cette année, ce qui peut expliquer la tension sur le cours d’ARM depuis plusieurs semaines.

Quoi qu’il en soit, la société britannique dispose toujours de sérieux atouts à plus long terme. Les récents accords avalisent ainsi une fois de plus ses compétences technologiques, ce qui se traduit également par une supériorité commerciale sur le segment des téléphones mobiles. Enfin, le groupe affiche toujours une excellente rentabilité qui se situe parmi les meilleures du secteur.

Malgré la crainte d’un éventuel ralentissement de la croissance dans le secteur des semi-conducteurs, ARM reste une société de croissance par excellence. Dommage que son prix soit trop élevé pour justifier un conseil d’achat. CONSERVEZ.

Partagez cet article