Analyse
KPN il y a 13 ans - lundi 5 juillet 2004

L’actionnaire de KPN a le sourire : après avoir perçu un dividende exceptionnel de 0,13 EUR rendu possible suite à l‘octroi d’un crédit d’impôt, il vient d’apprendre le rachat d'actions propres par le groupe pour 7 % du capital.

Cours au moment de l'analyse : 6,24 EUR

L’actionnaire de KPN a le sourire : après avoir perçu un dividende exceptionnel de 0,13 EUR rendu possible suite à l‘octroi d’un crédit d’impôt, il vient d’apprendre le rachat d'actions propres par le groupe pour 7 % du capital. L’opération favorisera non seulement le bénéfice par action mais éloignera aussi le risque de voir KPN utiliser ses deniers pour acquérir l’opérateur mobile britannique mm02 à un prix trop élevé. Néanmoins, les perspectives pour 2004 et 2005 restent difficiles. La réglementation en matière de concurrence s’est ainsi durcie aux Pays-Bas, de sorte que l’opérateur a dû émettre un avertissement sur ses ventes et ne prévoit pas de hausse du chiffre d’affaires avant 2006. Quant à son activité de téléphonie mobile à l’étranger, sa survie est toujours en question : KPN n’est toujours que faiblement positionné en Allemagne et en Belgique alors que la croissance du nombre d’abonnés en Europe s’essouffle et que les revenus à escompter de la téléphonie mobile de 3e génération (UMTS) restent incertains. Le bénéfice par action profitera de la baisse du taux d'imposition et du rachat d'actions. Nous tablons dès lors sur 0,44 EUR en 2004 et 0,48 EUR en 2005. De plus, KPN semble bien renoncer à des projets dispendieux. Néanmoins, compte tenu des faiblesses qui entachent les perspectives, l’action nous semble chère. N’achetez pas.

Partagez cet article