Analyse
Nordea il y a 13 ans - jeudi 19 août 2004

Du premier au deuxième trimestre, le bénéfice par action de la banque scandinave a augmenté de près de 60 %.

Cours au moment de l'analyse : 53,00 SEK

Beau rendement sur dividende

A 2,17 SEK, le bénéfice par action du deuxième trimestre est de 59,7 % supérieur à celui du premier.
C’est essentiellement grâce aux plus-values sur la vente d’immeubles et à la reprise de provisions. La banque de détail et la gestion d’actifs se sont à nouveau bien comportées, mais la banque d’investissement a souffert du climat instable des marchés financiers. Au demeurant, cette division est toujours en restructuration : après la fermeture des bureaux de New York et Londres il y a 2 ans, Nordea va sous-traiter l’activité  «recherche actions» auprès de Standard & Poor's.
Pour l’avenir, Nordea souligne à nouveau qu’il se consacrera particulièrement au crédit immobilier et aux entreprises, domaines dans lesquels il occupe une position forte et qui gardent du potentiel de croissance, mais qui pourraient souffrir d'une hausse des taux. En ce qui concerne ses ambitions internationales, il reste aussi fidèle à la stratégie fixée : rejoindre, d'ici 3 ans, le peloton de tête en Pologne et dans les pays baltes. Le groupe a enfin réaffirmé son intérêt pour l’assureur suédois Skandia. S’il devait parvenir à l’acquérir et à le remettre sur bonne voie, il s'offrirait un sérieux atout pour mener la vie dure à ses concurrents SEB et Handesbanken.

Nous relevons nos prévisions de bénéfice pour 2004 à 6,18 SEK par action (contre 5,72 auparavant). Pour 2005, nous misons sur 6,39 SEK. Au cours actuel, le rendement sur dividende atteint 4,5 %. Action correctement évaluée. Achetez.

Partagez cet article