Analyse
SAP il y a 13 ans - lundi 20 septembre 2004

L’offre de Oracle sur PeopleSoft profite au spécialiste allemand des logiciels de gestion.

Cours au moment de l'analyse : 130,01 EUR

Comment soutenir la croissance ?

Oracle a obtenu l’aval des autorités américaines de la concurrence pour son offre d’achat sur PeopleSoft. Numéro un mondial des logiciels de gestion, SAP pourrait tirer profit du rapprochement de ces deux concurrents américains. Certes, si cette offre se concrétise, la nouvelle entité qui en naîtra sera pour SAP un concurrent plus fort. Mais en revanche, il aura un concurrent de moins. L’opération pourrait en outre permettre à SAP de récupérer les clients de PeopleSoft qui ne souhaiteront pas utiliser les logiciels d’Oracle. Enfin Oracle pourrait éprouver des difficultés à intégrer cette grosse acquisition. Depuis le début 2004 déjà, SAP profite de l’annonce du rapprochement de ces deux américains : au deuxième trimestre, aux USA, ses ventes ont progressé de 70 % et sa part de marché est passée de 34 à 37 %.

Pour l'ensemble de 2004, on attend dès lors une croissance des ventes de 10 % et une rentabilité élevée. Mais SAP pourra-t-il continuer de croître autant à l’avenir ? Le secteur est devenu mature (pour preuve : la stratégie d’acquisitions de plusieurs acteurs) et avec 55 % de parts de marché au niveau mondial, SAP ne peut plus guère grappiller de terrain sur ses rivaux. Il doit donc trouver de nouveaux relais de croissance. C’est le cas avec la technologie du NetWeaver (facilite l’intégration des logiciels). Le produit est prometteur mais sur ce marché, SAP devra rivaliser avec Microsoft et IBM.

Enfin, une reprise de SAP par Micosoft, qui avait un temps été évoquée, n'est plus à l'ordre du jour.

SAP a des chances de renforcer  sa position de leader et nous prévoyons un bénéfice courant par action de 4,07 EUR en 2004 et 4,38 EUR en 2005 (tenant compte des normes IFRS ). Mais le cours tient compte de ces bonnes prévisions. Action chère. N'achetez pas.

Partagez cet article