Analyse
Almanij il y a 13 ans - lundi 18 octobre 2004

Belle croissance du bénéfice au premier semestre.

Cours au moment de l'analyse : 56,50 EUR

Belle croissance du bénéfice au premier semestre

Au premier semestre, le bénéfice a crû de 21 %. Une belle prestation réalisée grâce à la branche bancaire (KBC Banque, KBL) dont le profit a gagné 62 %. En revanche, le bénéfice de KBC Assurances a perdu 22 % et la branche investissements (Gevaert) clôture dans le rouge, suite à la perte d’Agfa-Gevaert sur la vente de sa division consumer imaging (films, mini-labos). Entre-temps, Almanij poursuit la simplification de sa structure. Sa participation dans Almafin (services financiers spécialisés comme le leasing et l’émission de certificats fonciers) a été placée sous le joug de Gevaert, filiale à 100 %. Cette société d’investissement se limitait jusqu'ici à gérer un portefeuille dont le plus gros poste était une participation de 27,8 % dans Agfa-Gevaert. Récemment, elle a augmenté sa participation dans Miko (services café et emballages) et est entrée pour 15 % dans le capital de Pinguin (légumes surgelés). Jusqu'en juin, Almanij comptait pour 2004 sur une hausse du bénéfice; à présent il ne prévoit plus qu’une stabilité (au second semestre; Agfa-Gevaert devra supporter les charges de restructuration de sa division graphique).

Nous sommes un peu plus optimistes et prévoyons malgré tout une croissance du bénéfice par action en 2004, mais moins forte qu’avant (en 2003, le bénéfice était de 4,84 EUR; nous prévoyions jusqu’ici 5,25 EUR cette année et réduisons maintenant notre estimation à 4,92 EUR). Pour 2005 (tenant compte des normes IFRS ), nous la relevons même à 6,19 EUR (contre 5,97 auparavant). Titre correctement évalué. Le bon père de famille peut le conserver.

Partagez cet article