Analyse
Lafarge il y a 13 ans - lundi 4 octobre 2004

Le groupe de matériaux de construction a jusqu’ici pas mal fait face aux aléas conjoncturels.

Cours au moment de l'analyse : 73,00 EUR

Prévisions revues à la hausse

Le groupe français a dégagé un résultat semestriel meilleur qu’attendu. Le chiffre d’affaires grimpe de 7 % et le bénéfice de pas moins de 89,7 % par rapport à la même période en 2003 (très faible, il est vrai). Le plus grand groupe de matériaux de construction au monde a profité de la forte activité du secteur de la construction aux USA et de la relative douceur de l’hiver. Mais sa diversification géographique a aussi posé sa pierre à l’édifice : Lafarge est présent sur des marchés émergents de l’Europe de l’est et du bassin méditerranéen ainsi qu’en Afrique et en Asie. En outre, les prix du ciment et du plâtre se sont repris sur certains marchés et Lafarge est parvenu à garder sous contrôle le coût de l’énergie. Pour le second semestre, le groupe est également optimiste et il relève ses objectifs pour l’ensemble de l’année. De notre côté, nous relevons aussi nos estimations de bénéfice courant à 5,52 EUR par action en 2004 (contre 4,44 auparavant) et à 6,90 EUR en 2005 (contre 5,64) (tenant compte des normes IFRS ). Par ailleurs; Lafarge poursuit sa politique d’expansion par différentes acquisitions, e.a. The Concrete Company aux USA (ciment et béton) et le franco-suisse Hupfer (granulats et béton prêt à l’emploi), et par l’extension de ses capacités e.a. au Maroc, en Chine en Thaïlande et en Inde.

L’action est correctement évaluée. Vous pouvez la conserver. Pour prendre une position dans le secteur nous accordons cependant notre préférence à Vinci, plus diversifié et moins sensible à la conjoncture.

Partagez cet article