Analyse
CMB il y a 12 ans - mardi 2 novembre 2004

Euronav, filiale de transport de pétrole de l’armateur belge, va voler de ses propres ailes.

Cours au moment de l'analyse : 165,20 EUR

Résultats records

Le 1/12, la CMB se séparera d’une partie de sa filiale de transport de pétrole Euronav, qui sera cotée séparément. Chaque action CMB donnera droit à une action Euronav. Par la suite, les actionnaires de CMB pourront exercer leurs droits pour souscrire au 16,7 % d’actions Euronav encore détenues par la CMB. Simultanément, les titres seront divisés en 5. Juste après la scission, vu le résultat record des 9 premiers mois, des dividendes intérimaires seront versés : 0,75 EUR par action CMB et 1,2 EUR pour Euronav, soit pas moins de 9,75 EUR net par action CMB avant scission et division. Au quatrième trimestre, le résultat devrait encore être très bon, notamment grâce aux plus-values sur la vente de bateaux, de sorte qu’on peut compter, selon nous, qu'un solde de dividende de 2 à 3 EUR net s'ajoutera à ces 9,75 EUR. En attendant, les prix du transport culminent à des niveaux inédits : pour le pétrole, ils sont 3 fois plus élevés que la moyenne de 2003 et 7 fois plus qu’en 2002. Nous relevons dès lors nos prévisions de bénéfice 2004 à 45 EUR par action (contre 31 auparavant). Pour 2005, nous escomptons encore de juteux bénéfices et de généreux dividendes.

 Mais, à ces hauteurs vertigineuses, les prix du transport sont volatils. Des variations de 15 à 20 % sur une semaine sont courantes ! On se souvient que, suite aux doutes émis quant à la poursuite du rythme de la croissance chinoise, le prix du vrac sec perdit 60 % sur les 6 premiers mois. Un retour de manivelle est donc possible, d’autant que la Chine, soucieuse d’éviter la surchauffe de son économie, vient de relever ses taux. Dans cette optique et l’action étant chère, restez à l’écart.

 

 

 

Partagez cet article