Analyse
Vivendi Universal il y a 13 ans - lundi 29 novembre 2004

Sauvé du pire, le groupe français parviendra-t-il à se fixer une stratégie gagnante ?

Cours au moment de l'analyse : 22,49 EUR

Résultat satisfaisant mais perspectives peu encourageantes

Au bord de la faillite il y a 2 ans, le français a enregistré un  troisième trimestre satisfaisant. Sur base comparable, le chiffre d’affaires gagne 7 % et le bénéfice opérationnel 19 %. Ce sont les télécoms (principalement l’opérateur mobile SFR) qui ont fourni la plus grosse part de ce bénéfice. Dans les médias, la situation est en dents de scie : la musique s’améliore mais les jeux vidéo sont toujours en perte et les activités télévision et films marquent le pas. Le bénéfice par action est multiplié par 6 grâce à un régime fiscal plus favorable. Mais à long terme, nous sommes peu optimistes. Le groupe est sauvé et sa dette est sous contrôle, grâce à d’importants désinvestissements, mais nous doutons que la direction soit à même de développer une stratégie de croissance rentable. Elle prévoit certains investissements. Elle a ainsi annoncé accroître en janvier la participation dans sa filiale Maroc Telecom, mais à un prix un peu élevé selon nous. De surcroît, son intention n’est pas de se limiter aux télécoms, mais d’investir aussi notamment dans la musique. Elle prouve ainsi vouloir maintenir la diversité de ses activités, alors que les posibilités de synergies offertes par celle-ci ne sont guère prouvées. Il eût mieux valu poursuivre le démantèlement du groupe et se fixer une orientation stratégique nette.

Nous sommes donc sceptiques. De plus, le titre est cher. N'achetez pas.

Partagez cet article