Analyse
SAP il y a 12 ans - lundi 20 décembre 2004

Le numéro un mondial de logiciels de gestion se réjouit du rachat de PeopleSoft par Oracle.

Cours au moment de l'analyse : 129,75 EUR

Nous restons prudents

L’éditeur américain de logiciels Oracle rachète finalement son concurrent PeopleSoft. L’allemand SAP, numéro 1 mondial de logiciels de gestion, devrait bénéficier de cette opération, du moins à court terme. D’une part il peut récupérer les clients de PeopleSoft qui ne voudront pas des logiciels Oracle. D’autre part l’intégration des deux entités américaines risque d’accaparer leur management pour un temps, ce dont SAP compte profiter pour pratiquer une politique de prix agressive en en 2005 et ravir des parts de marché. Par ailleurs, il va augmenter ses frais de marketing, pour promouvoir notamment sa plateforme NetWeaver (facilite l'intégration de différents logiciels de gestions entre eux). Il compte aussi augmenter ses dépenses en Recherche & Développement, pour conquérir le segment des PME. Ces efforts devraient peser sur la rentabilité en 2005 mais sont nécessaires, étant donné l’arrivée à maturité du marché traditionnel de SAP (les grandes entreprises) et le poids des nouveaux concurrents (Microsoft, IBM, ou encore, à plus long terme, Oracle).

Nous tablons sur un bénéfice courant par action de 4,07 EUR en 2004. Pour 2005, après le rachat de PeopleSoft par Oracle, l’année s’annonce plutôt bonne; nous prévoyons dès lors un bénéfice de 4,38 EUR (tenant compte des normes IFRS ). Néanmoins, même si le groupe semble prendre des mesures intéressantes pour le long terme, nous préférons rester prudents car le cours actuel est élevé et le risque du secteur  reste important. Action chère. N’achetez pas.

Partagez cet article