Analyse
Docpharma il y a 12 ans - lundi 24 janvier 2005

Le distributeur belge de produits pharmaceutiques cherche à assurer son expansion géographique.

Cours au moment de l'analyse : 29,80 EUR

Tentative échouée d'acquisition

L’acquisition du danois Paranova (importation parallèle de médicaments) n’aura finalement pas lieu. Docpharma évite ainsi, en fin de compte, les risques d’intégration d’une société plus grosse qu’elle-même. Mais, bien que deux autres dossiers soient à l'étude, cela met en évidence sa difficulté à trouver des acquisitions intéressantes. Avec Paranova, Docpharma cherchait avant tout à acquérir une solide structure de vente en Scandinavie (où les pharmaciens peuvent opter d’initiative pour la vente d’un générique) et progresser ainsi dans son expansion géographique sur le marché des génériques. Car c’est bien dans cette activité que réside son potentiel. Au premier trimestre de l’exercice 04-05 (clos le 30/06), la croissance interne de son chiffre d’affaires provenait essentiellement du Docsimvasta (générique de l’anticholestérol Zocor). Environ 45 % de ce chiffre d’affaires sont issus de la vente de génériques en Belgique, en Italie et aux Pays-Bas. Pour les 2 premiers pays, le taux de pénétration y reste faible et les brevets de nombreuses molécules arriveront à échéance ces prochaines années. Rien qu’en Belgique (60 % des ventes de génériques du groupe), le marché potentiel devrait quasi doubler d’ici 2007. Pour l’exercice en cours et le suivant, nous tablons sur des bénéfices par action de resp. 1,07 et 2,2 EUR (tenant compte des normes IFRS).

Si l‘avenir des génériques est sans aucun doute prometteur, le cas Paranova illustre la difficulté à trouver des cibles intéressantes. De plus, vu les initiatives des autorités belges (appel d’offre pour un remboursement préférentiel) et la concurrence croissante, on risque bien d’assister à une sévère baisse de rentabilité dans les années à venir. Bien que l'action soit correctement évaluée, n’achetez pas.

Partagez cet article