Analyse
Schneider il y a 12 ans - lundi 24 janvier 2005

L'équipementier électrique français lance un nouveau plan d'entreprise baptisé New2.

Cours au moment de l'analyse : 56,70 EUR

Dividende en hausse

L’équipementier électrique affiche au quatrième trimestre 2004 une croissance interne du chiffre d’affaires supérieure aux attentes. (7,9 %). Sur l’ensemble de l’année, elle est de 8,5 %. Un niveau obtenu grâce à la bonne dynamique des pays émergents et qui renforce notre confiance dans le nouveau plan d’entreprise, lequel prévoit une croissance interne des ventes de plus de 5 % l’an jusqu’en 2008, (contre 3 % pour le secteur). Au niveau des marges opérationnelles, l’objectif de 14 % formulé pour 2004 ne sera pas atteint, en raison de la faiblesse du dollar, mais Schneider continuera à l’avenir à faire mieux que la concurrence et vise des marges de 12,5 à 14,5 % jusqu’en 2008. Pour les atteindre, il va délocaliser une partie de son activité vers des pays à forte croissance et aux coûts réduits (Asie) et poursuivre ses acquisitions ciblées. Mais la meilleure nouvelle est la hausse du dividende (distribution de 50 % du résultat net dès 2005), dont le rendement brut passera selon nous à 3,5 % (contre 2,3 % actuellement). Nouvelle d’autant plus réjouissante que l’excès de liquidités suscitait des craintes d’acquisitions trop onéreuses. Nous réduisons donc le niveau de risque de *** à **.

Le nouveau plan d’entreprise est prometteur. Nous tablons sur un bénéfice courant par action de 2,45 EUR pour 2004 et de 4 EUR en 2005 (tenant compte des normes IFRS ). Action désormais correctement évaluée. Nous avons adapté notre conseil la semaine passée : vous pouvez à nouveau acheter.

 

Partagez cet article