Analyse
Systemat il y a 12 ans - jeudi 13 janvier 2005

Le vendeur belge de matériel informatique ne réduit pas ses prévisions bénéficiaires.

Cours au moment de l'analyse : 5,9 EUR

Achetez à titre spéculatif

Le vendeur de matériel informatique n’imite pas ses concurrents, qui ont réduit leurs prévisions bénéficiaires. Certes, depuis que les constructeurs vendent directement à la clientèle, son chiffre d'affaires souffre. Mais, restructuré, le groupe renouera comme prévu avec la publication de bénéfices pour l’exercice 2004. En 2005, dans la vente de hardware (81 % du chiffre d’affaires), une hausse des volumes vendus est attendue (comme en 2004) car le marché profite du renouvellement du parc informatique des sociétés. Mais comme en 2004 aussi, une sensible baisse des prix est d'ores et déjà attendue (5 à 10 % rien que sur le premier trimestre !). En cause, la faiblesse du dollar mais aussi la concurrence chinoise et le manque d’innovations, de sorte que la chute risque de durer. L’avenir de Systemat dépendra dès lors, tant en 2005 qu’ensuite, du succès de sa réorientation vers les petites et moyennes entreprises, axée surtout sur les services (19 % du chiffre d’affaires mais 67 % des marges). Si ce repositionnement réussit, le groupe pourra relancer son chiffre d’affaires et faire croître ses bénéfices rapidement (car une grande partie de ses coûts sont fixes). Nous maintenons dès lors pour 2004 notre prévision de bénéfice courant par action à 0,18 EUR et tablons prudemment pour 2005 sur 0,42 EUR (tenant compte des normes IFRS).

Après sa récente hausse, le titre est correctement évalué. Mais la dette est limitée, la valeur comptable hors goodwill atteint 6,4 EUR par action et les actifs immobiliers valent déjà 4,6 EUR par action. Le risque de baisse est donc faible. De plus, le rachat d’actions sera poursuivi (3% d’actions détruites en 2003, 5 % en 2004).
Aussi, aux audacieux nous conseillons de spéculer sur le succès de la réorientation : achetez.
Les autres, conservez.

 

Partagez cet article